textes pour se faire plaisir
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 DES TEXTES DE FLEUR BLEUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SISSLA

avatar

Nombre de messages : 4344
Localisation : MORBIHAN
Date d'inscription : 17/07/2007

MessageSujet: DES TEXTES DE FLEUR BLEUE   Jeu 29 Oct 2009, 9:40 am

ELLE PLEURE



Au cœur de la foule en fête, agglutinée pour la venue du groupe tant attendu,
Heurtée par les rythmes incessants vomis par les immenses baffles,
Les cheveux relevés pêle-mêle en guise de chignon lui découvrant la nuque,
Dans la fraîcheur de sa jeunesse, elle pleure….

Son amie à ses côtés, offre son épaule à la belle, désarmée de son bonheur …
Elle relève parfois la tête, le visage pour un instant reposé.
Se séchant les yeux de ses mains fluettes pour mieux distinguer, elle se retourne, scrutant les interstices laissés par les têtes balançant, telles des rideaux flottant sous une brise, qui laisseraient malgré eux échapper des flashes de moments intimes...
Elle sait ce qu’elle va y découvrir, mais comme prise entre la colère et l’envie, elle s’oblige à regarder ce qu’elle ne veut pas apercevoir….
Subitement son regard émeraude s’arrête, rendu opaque. Elle pleure…

Sa silhouette reprend la cadence des spasmes d’un réel désespoir.
Elle finirait bien par voler la vedette à l’orchestre acclamé… Un instant seulement, la musique reprenant.
Des mamans avec poussette d’enfant la remarquant, des regards s’échangeant semblent s’en émouvoir. Par leur réaction, du vécu sûrement…

Comme un passage obligé dans la vie d’une adulte, comme la perte des premières dents,
Ces turpitudes doivent vous tomber dessus inévitablement…
Tel un brouillard dans un crépuscule d’une belle journée d’automne, les vagues qui s’en vont et reviendront inexorablement, amèrement les angoisses finissent par vous envahir à la hauteur des joies s’estompant…
Où est-il donc le bonheur ? Devant ou derrière le malheur …..?
En attendant, elle pleure…..


Mon petit doigt me disait bien
Fleur bleue va vous surprendre
Voilà c'est fait...

Un beau texte Fleur bleue
Maintenant poursuit sur ta lancée
Merci à toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DES TEXTES DE FLEUR BLEUE   Jeu 28 Jan 2010, 7:58 pm

Si seulement j'avais pas arrêté de fumer (mini texte)


" Le train au milieu du tunnel commença à faire quelques secousses, comme une voiture en fin de réserve de carburant. Soudain, la panne. A la fin d'un dernier soubresaut, le long convoi finit par s'immobiliser. Le silence, aucune information. Il s'écoula des minutes qui parurent des heures...
Le temps sembla long pour notre comparse qui avait choisi de voyager dans le wagon non-fumeur… Il s’était décidé d’arrêter de fumer depuis un mois… Il mâchonnait nerveusement un chewing gum pour essayer d’oublier les envies de nicotine. Il était heureux de tenir le coup, même si depuis, la patience lui faisait un peu défaut…. « Ca finira sûrement par s’estomper » se disait-il… En attente, puis en quête, enfin avide d'entendre le jingle qui l’avertirait de la nature de cet arrêt impromptu, il commença à tapoter le talon faisant faire un geste d’aller et retour de haut en bas à son genou faisant vibrer toute la banquette... Il n'était pas le seul à pousser des soufflements de lassitude, tel un enfant à qui on aurait promis qu'on est bientôt arrivé sur la route des vacances.
Redevenu sensible aux différents parfums, vertu retrouvée depuis qu’il ne respirait plus l’odeur de tabac, ses narines furent soudain réveillées. Une odeur..... Celle du gaz ou d'un gaz... suspect.... Etait-ce ce le cerveau qui commençait à interpréter des symptômes de fatigue et de doute? Ou alors l'ouverture d'une soupape venant d'un voisin qui en aurait sous estimé les conséquences...? Toujours est-il que les regards commencèrent à se croiser...

Chez les fumeurs, quelques wagons plus loin, l'ambiance était bon enfant... Au milieu des volutes bleutées, dans une certaine communion, chacun feuilletaient le journal qu'il s'était procuré à la dernière station, tirant des bouffées sur le bâtonnet qu'il avait éventuellement en bouche. Une effluve chaude d'Amsterdamer, ce tabac à l'odeur magique dont chacun se souvient pour l'avoir respiré dans les cours du lycée et qu'on aurait tous essayé envahit l'arrière de la voiture... C'était un papi grisonnant à la barbe fournie qui faisait un brouillard à chaque fois qu'il aspirait l'extrémité de sa pipe en faisant rougir le foyer par lequel s'engouffrait la flamme de son briquet tempête. Il papotait avec son voisin. C’était sûrement une blague car celui-ci esquissait un sourire dans l’attente d’entendre la suite du discours de son interlocuteur entrecoupé de nuages de fumées.

Cette odeur de gaz, chez les non-fumeurs, commençait franchement à hanter tous les esprits… Soudain dans le milieu du wagon le silence fût coupé par l’exclamation d’un excité qui n’en pouvait plus : « Vous sentez vous aussi cette odeur ? » A la vue de son costume tout droit sorti d’une cérémonie de mariage et accroché à son attaché-case, cet individu semblait être un commercial qui avait rendez vous avec un client… et à la vue de son exaltation, ce devait être très important ; il allait certainement manquer l’affaire du siècle…
Sa phrase allait très vite déboucher sur un brouhaha phénoménal : « c’est honteux de nous laisser comme ça sans information ! » grognait une vieille dame, « on va tous crever ! » bougonnait une grosse personne, qui aurait pu être le personnage d’une bande dessinée pour jeunes enfants, « Ca pue ! » lança une petite fille, dont la mère ne savait plus quoi faire pour l’amuser…

Notre fumeur repenti se leva d’un bond, courut jusqu’au bout du wagon. Il tira sur la poignée de secours. Un bruit d’air pulsé ouvrit la porte faisant entrer un peu de fraîcheur. « Ouf ! » se dit-il. Il descendit d’un geste sans hésitation dans l’obscurité du tunnel pour mieux profiter de cette ambiance dénuée d’émanation… Un vacarme assourdissant s’en suivit… Un énorme klaxon explosa dans l’espace, accompagné d’une déferlante de flashes de lumières et de bruissement que seule une mer démontée peu faire …

Enfin ce tumulte s’estompa doucement... Il avait avalé notre ex-fumeur… et personne ne peut dire aujourd’hui si l’odeur, elle aussi, avait disparue… "



Un beau texte inattendu, dont la fin m'a surprise ! En effet, j'étais au début persuadée que le but de cet écrit était de rendre compte de son combat intérieur, de sa lutte pour ne pas changer de compartiment, et je croyais qu'il finirait par abdiquer. Que nenni. Je suis restée scotchée lors de tes dernières phrases. C'est pour cela que c'est à mon goût un texte réussi, car il n'était pas prévisible (pas chez moi du moins).
Sinon, la légèreté du style me plaît, elle rend bien compte de la vie réelle, nous apporte des bribes de conversation que nous sommes susceptibles de trouver à tous les coins de rue. J'ai notamment bien aimé le passage vers la fin, où les gens commencent à s'affoler et se laissent aller chacun à des commentaires, appropriés à leur personnalité.
Et bien sûr, le tabac, dont on serait presque tenté d'en faire une éloge au vu de ce qui arrive à ce malheureux, qui emporté par sa raison, a eu l'audace de dire non à son désir et en a payé le prix, comme châtié de s'être privé. Belle leçon de morale (?). En tous cas, ton texte suscite en moi certaines interrogations, et ça, ça me plaît bien !

Quoi qu'il en soit bravo ! Ca donne envie de lire d'autres de tes textes, ton style est frais et agréable. Hormis peut-être, léger point noir, quelques gérondifs et absence de ponctuation qui plombent parfois un peu la phrase. M'enfin, là c'est une question de style.
Merci beaucoup, et continue comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DES TEXTES DE FLEUR BLEUE   Lun 15 Fév 2010, 9:40 am

Merci Lune,
Désolé, mais je ne viens de voir qu'aujourd'hui que tu m'avais fait un commentaire sur ce texte Embarassed
Oui, t'as sûrement raison pour tes remarques Embarassed
Je te raconte, à moins que tu ne l'aies vu depuis... En fait ce texte a débouché suite à un délire que tu peux retrouver dans la rubrique des jeux. Sternenzelt nous a présenté quelques devinettes qui nous avait bien amusés Mijem et moi. Et à chaque fois je dois dire, ça m'a inspiré des situations plus ou moins marrantes. En gros je me suis pris au jeu de l'impro. De te l'écrire aujourd'hui, ça me fait encore rire. C'était pas un exercice de style, mais un texte pour faire sourire tongue
Un peu comme celui lié au jeu de société de la même rubrique rabbit
Ceci dit, je te remercie encore pour ton commentaire qui me fait très plaisir tongue
Au plaisir
bisous
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DES TEXTES DE FLEUR BLEUE   

Revenir en haut Aller en bas
 
DES TEXTES DE FLEUR BLEUE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pont des soupirs {Fleur bleue }
» (Coll) Fleur bleue (ed de Lutèce)
» (Coll) Fleur bleue( Chantal)
» Printemps : je suis un peu "Fleur Bleue" ...
» fleur bleue au détour d'un chemin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES ENFANTS DE LA PLUME  :: DES TEXTES DE FLEUR BLEUE-
Sauter vers: